Conflent, Patrimoine, Villes et villages

Villefranche-de-Conflent

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des fortifications de Vauban, le village fortifié de Villefranche-de-Conflent, posté au confluent de la Têt, du Cady et de la Rotja, au pied du massif du Canigou, fut fondé à la fin du XIe siècle par un comte de Cerdagne, en vue de protéger les vallées des invasions, puis renforcé par Vauban au XVIIe siècle, après le traité des Pyrénées de 1659, pour assurer sa défense ainsi que celle du Conflent.

Encerclée de solides fortifications, la cité médiévale de Villefranche-de-Conflent présente également la particularité de figurer sur la liste des plus beaux villages de France. Promeneurs férus de vieilles pierres, partez à la découverte de son patrimoine ancien : remparts percés de portes fortifiées, pittoresque rue Saint-Jean ponctuée de façades de maisons inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques, pont Saint-Pierre sur la Têt, tour-beffroi de l’hôtel de ville, église Saint-Jacques et son beau portail sculpté en marbre rose du XIIe siècle… Galeries d’art, boutiques de souvenirs et échoppes d’artisanat local rythment en outre le parcours pour la plus grande joie des amateurs de shopping.

Sur les hauteurs de Villefranche-de-Conflent se distingue la silhouette du fort Libéria, sentinelle perchée dominant majestueusement la cité médiévale et la confluence des trois vallées. Doté de chemins de ronde, c’est un monument remarquable construit par Vauban en 1681, puis fortifié au XIXe siècle sous Napoléon III. Un escalier souterrain dit des « mille marches », constitué en réalité de 734 marches, permet de relier le fort à la cité de Villefranche-de-Conflent. Accessible à pied pour les plus courageux, le fort Libéria peut aussi être rejoint en navette 4×4 au départ du village.

À ne pas rater, la balade en train jaune, au départ de Villefranche-de-Conflent, pour une fabuleuse escapade dans les hauts plateaux de Cerdagne !

Au sujet de l'auteur

Articles Similaires